15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 17:37

 

Comme un vent dans la forêt

Mon émotion n'a pas de fin.

Je ne suis rien, il ne me reste rien.

Je ne sais qui je suis à mes yeux.

 

Et comme il y a parmi les arbres

De longs bruissements de feuillages,

Ainsi je remue des secrets

Tout au fond de l'image que j'ai de moi.

 

Recouvert par le son des feuilles,

Le bruit, l'immense bruit du vent

Me dépouille de ma pensée :

Je ne suis personne, je crains d'être bon.

 

 

 

 

Fernando Pessoa

Cancioneiro

Poèmes 1911-1935

Traduit du portugais par Michel Chandeigne

et Patrick Quillier

Christian Bourgois Éditeur, 1988

 

 

 

 

                  ♦

   

 


Como um vento na floresta

 

 

Como um vento na floresta.

Minha emoção não tem fim.

Nada sou, nada me resta.

Não sei quem sou para mim.

 

E como entre os arvoredos

Há grandes sons de folhagem,

Também agito segredos

No fundo da minha imagem.

 

E o grande ruído do vento

Que as folhas cobrem de som

Despe-me do pensamento :

Sou ninguém, temo ser bom.