2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 14:33

 

    Parfois, nous ne sommes que le perchoir. Nous

pouvons nous y retrouver.

Paris.

 

 

Nos cris ont de longues racines

s'élève leur sève en fuseau

et se libère à notre cime

en un langage de rameaux

 

Ces longs cris demeurent des cris

des nostalgies de mélodie

Mais sur le bourgeon le plus haut 

se perche le chant d'un oiseau

 

qui nous exprime

et nous essaime

mieux que nous-mêmes.

 

 

 

 

Robert Mallet

Quand le miroir s'étonne

suivi de Silex éclaté

et de L'espace d'une fenêtre

Gallimard, 1986 

SG