1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 07:11

 

Aux trois quarts dépouillés les arbres

— l'automne jonche les pelouses

 

Un manteau de feuilles rousses couvre

un juniperus proliférant,

l'abrite du vent, du froid,

de la caducité ambiante

 

Trois  quatre  cinq aux branches nues

— des haillons — pendent six  sept feuilles

désanimées

 

Or et rouge  bronze  feu,

les massifs du parc flamboient

autour du vert têtu des conifères

 

L'âcre odeur des feuilles tombées foulées

— d'humus en formation

monte au nez du passant

 

 

 

Louise Herlin

Chemins de traverse

La Différence, 2002

SG