5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 15:00

 

Mon ami le tilleul compte sur mon silence

Pour tourner sur son ombre et danser dans la nuit.

Depuis que je suis né, son feuillage a confiance

Et m'ouvre en son parfum des plis de Paradis.

 

La neige, la tempête ont beau liguer leurs forces,

Le brouillard élever d'impénétrables murs,

Rien n'a jamais brisé notre amitié d'écorce,

Nos élans passionnés quand passe un souffle pur.

 

Que fera-t-il le soir où, partant sans bagages,

Je ne pourrai plus dire un adieu au jardin

Désolé, où ses branches noires sans courage

Guetteront mon fantôme errant sur le chemin ?

 

 

 

Gérard Bocholier

L'amitié des poètes

Anthologie par Jacques Charpentreau

Hachette, 1995