23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 07:22

 

Un pleur de nouveau-né au jardin d'automne comme

     un roucoulement de colombe

 

Des feuilles de peuplier jaunies une à une tombent

     tourbillonnant,

se posent parmi bogues et marrons, feuilles déjà mortes

     gisant sur l'herbe

 

Le tulipier de Virginie, presque dévêtu de sa forme,

     perd ses couleurs or et flamme

 

Un pigeon éclopé sautille sur une patte, l'autre en l'air

     endolorie

 

Leur ombre allongée sur le pré lumineux, les peupliers,

     dès qu'un nuage survient, la retirent prestement

 

Et le gazon, l'air, l'espace entier s'obscurcissent

 

 

 

Louise Herlin

Chemins de traverse

La Différence, 2002 

SG