25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 09:35

 

Sa nuit était si noire,

Sa neige était si froide,

Si glacée sa résine,

Qu'un sapin de Noël

A poussé ses racines

Au ventre de la terre

Pour se chauffer les pieds.

 

A l'autre bout de monde,

Son ciel était si clair,

Son sable était si chaud,

Si brûlante sa fièvre,

Qu'un palmier de Noël

Les prit entre ses mains

Pour rafraîchir sa sève.

 

 

 

Bernard Lorraine

SG