7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 07:15

 

Arbres sous la neige,

Qui pourrait savoir

Que vos branches nues

Un jour verront pousser

D'autres verts bourgeons,

Adorables sous la pluie,

Où cette crête de neige

S'est formée aujourd'hui ?

Qui pourrait deviner

Quelle beauté

En vous reste cachée

Jusqu'à ce que meure l'hiver ?

Aujourd'hui tout est mort,

Votre grâce s'en est allée

Sauf aux heures où la lune

De là-haut vous éclaire.

Branches dépouillées et nues

Tendent vers le ciel

Leurs bras tordus

Comme en une prière.

Un manteau de blancheur

Dissimule au regard

L'herbe où viendront tomber

Des pétales si légers.

Rien à montrer

Personne pour connaître

Votre miracle,

Arbres sous la neige.

 

 

 

Monk Gibbon

Anthologie de la poésie irlandaise du XXe siècle

par Jean-Yves Masson

Verdier, 1996

 

 

                   

 

 

The cherry trees 

 

 

Trees in the snow,

Who would know

Your branches bare

Will one day grow

Green buds again,

Lovely with rain

Where now a ridge

Of snow has lain ?

Who would surmise

What beauty lies

Hidden in you,

Till winter dies ?

All now is dead,

Your grace is fled

Save when the moon

Shines overhead.

Boughs stript and bare

Lift to the air

Their twisted arms

As though in prayer.

A cloak of white

Hides out of sight

Grass where will fall

Petals most light.

Nothing to show,

No one to know

Your miracle,

Trees in the snow.

SG