19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 07:08

 

      Il est, dans les villes, de grands marronniers qui s'ennuient. Ils font des signes de leurs mains qui se veinent. On les voit, quand vient l'automne, laisser tomber des fruits qui ne germeront pas.

      Il est, dans les bois, des hêtres, forts comme la foi, hauts comme l'amour, qui gardent du ciel bleu entre leurs branches.

      Il est, dans les Flandres, des saules au long des fossés ; ils sont les poings énormes et velus que la terre montre au ciel.

 

 

 

Renée Locoge

Jeune poésie française de Belgique

L'Hippogriffe, 1954

SG