9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 07:13

 

Le bruit des arbres se confond avec la mer

Dans un même éternel et reposant murmure,

D'un même mouvement s'inclinent les ramures

Et les voiles glissant vers l'horizon désert.

 

Le soir descend, alors que monte la marée.

L'odeur des bois se mêle à l'odeur des varechs,

Et sur les rochers nus et sur le sable sec

Passe le souffle froid de la nuit désirée.

 

La mer nous bercera lorsque nous dormirons

Au son confus et doux des vagues sur les plages,

Et le vent imprégné de sel et de feuillages,

Le vent, en s'apaisant, caressera nos fronts.

 

                                                                      (1910.)

 

 

Jean de la Ville de Mirmont

Œuvres complètes

Champ Vallon, 1992 

SG