31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 06:58

 

     Une ancienne innocence reçoit et meurt de recevoir qui l'a perdue. L'oiseau est son fruit mélodieux.

 

     Une éternité destinée au salut. Chaque tête en devient la sensation.

 

     Isolé dans l'étendue, il devient l'homme de bois qui songe au vent. La vertèbre, aussi, où le ciel se soude à la Terre.

 

     Le même arbre pousse en lui, invisible en l'univers.

 

     Il expose tout en bas le mouvant cristal de l'espace et du temps.

 

     Et l'air qui cherche son désir parmi les feuilles y reconnaît la lumière de son propre frisson.

 

     En l'arbre la Terre s'éteint, en l'arbre le Ciel renonce. En l'arbre la beauté peut régner.

 

 

 

 

 

    (arbre)

 

 

         

fruit mélodieux

tête de sensation

nulle inquiétude

voix des morts

vertèbre et mouvant

cristal du frisson

 

en lui s'éteint la Terre

en lui renonce le Ciel

en lui règne la Beauté

 

 

 

 

Claude Margat

Vision dans le silence

Editions Unes, 1997

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2799 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté