3 septembre 2015 4 03 /09 /septembre /2015 06:33

 

Ce jeune roi seul qui pouvait comprendre

Pourquoi la grâce et pourquoi le printemps

Et cet oiseau renaissant de ses cendres

Se sont trouvés dans l'arbre et dans le temps.

 

La fleur du ciel sur l'épaule de l'ange

Ne se posait que pour cueillir les jours

L'enfant marchait, mais c'était une danse

Un rituel d'où s'échappaient toujours

Les mots fleuris d'un éternel silence.

 

L'arbre chantait la joie de ses ramilles

Ou se penchait pour écouter le vent

Mais cet enfant, cet oiseau dans sa vie

Nourris d'amour, perdus parmi le temps

C'était un chant venu d'une autre rive.

 

L'enfant passa, l'oiseau contre l'épaule

Et caressa l'écorce du regard

Il dit des mots pour des dieux qu'on ignore

L'arbre frémit percé de part en part

D'un trait plus pur que ses métamorphoses.

 

Ce fut le fruit, le don bien avant l'aube

D'un siècle neuf et d'un astre lointain

Quand sa clarté brilla dans les automnes

Tenant l'oiseau de flamme dans sa main

Le jeune roi passa d'un monde à l'autre.

 

 

 

 

Robert Sabatier

Les fêtes solaires

Albin Michel, 1955

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2799 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté