19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 07:10

 

Au pays de mes ancêtres

d’immenses forêts de hêtres

la nuit se livrent combat.

De creuses chaussées sous terre

courent à travers les bois,

on entend marcher la guerre,

les Barbares d’autrefois.

Tout un peuple de racines

s’affaire autour d’un grand Roi

dont le trou de la poitrine

le fit passer à trépas.

Aux plaines carbonifères

iguanodon-bernissart

on entend un bruit de mer

au pas d’armes de César.

Au pays de mes ancêtres

les Vikings vont sur les flots,

des Normands sont aux rivières,

on dresse des échafauds,

mais les cathédrales montent

où s’enflamment les Croisés

et la lumière du Monde

éclaire le Crucifié.

Au pays de mes ancêtres

en cagoules et pieds nus

pénitents des jours de fête

portent la croix de Jésus,

et dans le chêne, aux taillis,

les Druides cueillent le gui.

Uylenspiegel toujours guette

et Nele est à ses côtés,

au pays de mes ancêtres

où souffle la liberté.

 

 

 

Géo Libbrecht

Frontières du vent

L'Audiothèque, 1960

SG