1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 12:59

 

Les légendes ne pendent pas aux branches des arbres de mon pays. Elles sont trop nues. Trop économes de paroles. Trop ajustées. Elles frissonnent d'énigmes sous le souffle des dieux. Il suffit de s'asseoir auprès. Dans le soleil. D'épouser l'immobilité. Pour changer d'avenir.

 

 

 

 

Jean-Marc Tixier

Les silences du passeur

Le Taillis Pré, 2006

SG