15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 16:59

   

   Demain, peut-être, regarderai-je avec plus d'attention l'arbre qui dans la nuit poussa de lourdes ramures contre la muraille ; un vent trop agile fait que frémissent les vitres. Pas aujourd'hui ; je ne regarderai plus cela aujourd'hui ; sans doute ai-je mieux à faire maintenant : aller de la cave au comble, allumer avec soin, comme si l'essentiel en devait dépendre, un grand feu dans la cheminée. Et quoi, me disais-je, les arbres ne poussent pas si vite. Jamais. Quant au parfum de charogne qu'exhale celui-ci, il ne devrait point m'inquiéter.

 

 

 

Roger Kowalski

Un sommeil différent

Traduction par Claude Michel Cluny

Le Différence, 1992

SG