5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 21:13

 

               Parfaite pour

Sa chute impartiale la feuille

 

               Tombe, tombe

Dans le ciel, verdeur vive, de l'étang.

 

               En repos,

Mollesse ultime, tout l'automne se recueille.

 

               Doucement

La feuille cède à la pureté du froid.

 

               Vers l'aval

Dans son feuillage l'arbre cherche quelque dieu.

 

 

Jorge Guillén

Cantique

Gallimard

SG