27 novembre 2017 1 27 /11 /novembre /2017 08:17

 

Ouvrir tout grands les bras
Quelque part au soleil,
Tourner, danser
Jusqu'à la fin du jour blanc.
Puis se reposer au soir frais
Sous un grand arbre
Tandis que la nuit vient doucement,
—  Sombre comme moi —
Voilà mon rêve !


Ouvrir tout grands les bras

Face au soleil,
Danser ! tourner ! tourner !

Jusqu'à la fin du jour rapide.
Se reposer au soir pâle...
Un grand arbre mince...
La nuit qui vient tendrement
   Noire comme moi.

 

 

 

 

Langston Hughes

Anthologie de la poésie américaine

par Alain Bosquet

Stock, 1956

 

 

 

 

 

 

 

Dream Variation

 

 

To fling my arms wide

In some place of the sun,

To whirl and to dance

Till the white day is done.

Then rest at cool evening

Beneath a tall tree

While night comes on gently,

    Dark like me,—

That is my dream!

 

To fling my arms wide

In the face of the sun,

Dance!  whirl!  whirl!

Till the quick day is done.

Rest at pale evening . . .

A tall, slim tree . . .

Night coming tenderly

    Black like me.

 

 

Langston Hughes

SG