Top articles

  • sans titre

    06 septembre 2013

    L'ombre du cèdre oscille grimace dans l'euphorie du massacre écrit l'histoire d'une patrie inachevée. Tahar Ben Jelloun À l'insu du souvenir Éditions de la Découverte, 1987

  • Tel un arbre qui va livrer son fruit...

    14 septembre 2013

    Tel un arbre qui va livrer son fruit pour un germe, Toute la vie vécue s'assemble dans la poitrine, en son cœur de cœur. (1843) Adam Mickiewicz Traduction par Armand Robin Anthologie de la poésie polonaise L'Âge d'Homme, 1981

  • sans titre

    18 avril 2010

    Arbre dans sa chute soudain embrasé au soir d'équinoxe quand la plaine s'oriente dans le sens du vol Denise Borias Identités soudaines Chambelland

  • En direct

    14 juin 2010

    L'écorce couvre une chaleur partout miracle du grand corps verticalement sillonné par la sève qui ne connaît pas la pulsation de notre cœur bizarre, décentré arbre tout en direct de la terre à la tremblée des feuilles Marie-Claire Bancquart Avec la mort,...

  • Main offerte

    21 septembre 2013

    Main offerte par-dessus les virevoltes des arbres Main ouverte prête à l'étreinte d'une autre main Vains appels mêlés aux aubades du vent dont le cœur seul peut déchiffrer le sens. Jean Bouhier Un amour de légende Éditions du Petit Véhicule, 1994

  • sans titre

    31 octobre 2013

    Quelque part un arbre, mon ami côtoie le monde lui aussi. La pluie parfois veut le ravir aux saisons enrôlées... Ton bois m'attend ! Et le chemin de terre écroulée. Emmanuel Dall'Aglio Terre d'oubli Cheyne, 1999

  • Sommeil

    14 décembre 2013

    Feuille, feuille, le vent te chasse, la pluie te bat ; éveillée seulement pour un instant d’un long sommeil — tu chois, tu pourris… Toute chose tombe en fable, en lassitude. Ion Caraion La neige qui jamais ne neige et autres poèmes Traduction de Jean-Pierre...

  • sans titre

    02 décembre 2013

    Tu te perds sous le tilleul parmi l'odeur des chats, l'enfance, l'éclat du linge à midi ; c'est à nouveau l'histoire de la lumière et ses dates n'ont aucun sens. Pascal Riou Le jardin dispersé Cheyne, 1986

  • L'arbre, la mer

    06 novembre 2010

    L'arbre tourbillonne Craque, s'élance Retenu à la terre Mais ses racines descendent Jusqu'à la mer Obscure, elle monte Profonde, elle monte Ensorcelée, elle monte Et son tumulte et sa pénombre Frappent le ciel blanc Cassent le jour lent Catherine Leblanc...

  • Des mots des mots

    07 janvier 2014

    les mots russes sont devenus des peupliers l'hiver plus noirs que la terre du fossé en plein dans la bouche obscure on circule entre eux dans la boue on a froid de les dire tandis qu'on rentre à la maison parmi la syntaxe qui boite Viktor Krivouline Poésie...

  • Le noyau de l'olive

    01 janvier 2014

    Le noyau de l'olive, noir et étiré comme le chien sous l'olivier, paraît sec et serré à ne rien lâcher. Il a pourtant offert naissance à l'air bleu de la Provence qui se balance parmi les oliviers. Alain Serres N'écoute pas celui qui répète Cheyne éditeur,...

  • Si tu rencontres un ramier

    28 janvier 2014

    Si tu rencontres un ramier Dans un bois si jeune par la vie de sa neige Quand les yeux veulent dire nœuds du soir Fais un repos de tout ce qui est à lui L'âge de la forêt mon amour est un songe Georges Schehadé Les Poésies Gallimard, 2001

  • sans titre

    10 janvier 2014

    De cet orient Vient la lumière L'arbre devant le jour Le jour derrière l'arbre Serge Brindeau Rivière de tout bois Éditions Saint-Germain-des-Prés, 1985

  • sans titre

    15 janvier 2014

    L'autre de la solitude est un être en course Dans l'aile à l'autre l'un reste en suspens Le ralenti d'un tel instant est une vitesse de sève qui surpasse la vitesse de sang en courant après l'arbre Anne de Staël Cingles Deyrolle Éditeur, 1992

  • sans titre

    23 janvier 2014

    Avec le temps qui passe j'ai élagué ma vie comme les branches d'un arbre. Maintenant, il n'y a plus que mes filles et Dieu. Alexandre Romanès Paroles perdues Gallimard, 2011

  • Haï-Kaï

    21 décembre 2011

    L'arbre mort La dernière feuille En automne elle est tombée Louis Scutenaire La Citerne Brassa, 1987

  • sans titre

    28 janvier 2014

    Ah ! faudrait-il souffrir mille ans mais poser un jour sur l'arbre les fruits qui le feraient crouler ! Gérard Bayo Déjà l'aube d'un été Éditions Saint-Germain-des-Prés, 1984

  • sans titre

    24 juin 2010

    Feuille surprise à l’instant du bourgeon D’une heure à l’autre elle déplie sa vie fragile de vert patient et obstiné En elle vibre la sève inquiète et douce Elle voudrait calmer le temps Le temps lui ne s’arrête pas. Alain Boudet Sur le rivage Éditions...

  • Bûcheron

    04 avril 2016

    Au cœur de la forêt je scie un arbre et le pousse de toutes mes forces avant de courir me placer à l'endroit de sa chute. Jean-Luc Caizergues Mon suicide Flammarion, 2008

  • sans titre

    12 avril 2016

    Arbre et nuage Être et avoir Damier de mage À vous revoir Arbre et nuage Joie et tristesse Livre aux cent pages Double maîtresse Arbre et nuage Prince et mendiant Suis davantage Jusqu'à néant Jan Baetens Autres nuages Les Impressions Nouvelles, 2012

  • sans titre

    14 mai 2016

    Ici les arbres ont encore les pieds dans l'eau au mois de mai comme en janvier. Ça doit leur sembler long tous ces mois à regarder pourrir leurs racines. Jasmine Viguier Exactement là Le dé bleu, 2008 jasmineviguier.wordpress.com

  • Marche

    29 mai 2016

    Je vais au rythme du respir bien accordée, au temps du lierre sur les arbres des grands bouillons de feuilles et de la terre qui frémit en eau Francine Caron Picardie Poésie Eklitra, 1981

  • Oui, le feuillage

    07 juin 2016

    Oui, le feuillage brille, le feuillage continue à briller, et toi tu pends par-dessus la terre brune, tel un fruit. Pourtant tu es homme, pourtant tu fus homme, Dieu des chemins. J ános Pilinszky Poèmes choisis Traduits du hongrois par Lorand Gaspar Gallimard,...

  • sans titre

    11 juin 2016

    vent dans les futaies les stères de bois suent la dernière pluie Dominique Chipot Le trou dans la chaussette Paris, Pippa, 2013 dominiquechipot.fr

  • sans titre

    09 juillet 2016

    Immobilité des arbres au crépuscule L'autre monde surgit Loin Le chemin cesse Les murs tombent Les oiseaux de velours épient la nuit Tout commence. Georges Jean Parcours immobiles le dé bleu, 1995

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté