Top articles

  • Premier poème

    19 août 2022

    Cavalerie de l'or ! Cavalerie du temps ! Toute cavalerie entend battre la mer Et la forêt mouillée (Cavalerie !) l'entend. (Grande forêt mouillée, entends battre la mer, Grande forêt, entends !) Cavalerie de l'or. Cavalerie du temps. (Ô forêt d'eau et...

  • Le Bois dormant

    21 août 2022

    À Anatole Le Braz Vois. Un ciel cuivré d'automne Et, sous ce ciel presque roux, Un bois léthargique et doux, Des fleurs, et la mer bretonne. Les fleurs vont mourir ; le bois Est gardé par une fée. Mais une plainte étouffée Déchire l'ombre parfois : La...

  • Sonnet CXLIII

    24 août 2022

    EN PASSANT PAR LA FORÊT DES ARDENNES. Au milieu des bois inhospitaliers et sauvages, où ne marchent qu'à grand risque des hommes armés, moi, je marche sans crainte : rien ne peut m'alarmer que le soleil qui tient ses rayons du vivant Amour. Et je m'en...

  • Enfants, vos jeunes bras...

    14 août 2022

    Enfants, vos jeunes bras ont aidé votre père À confier les buis et les pins à la terre Que nous légua l'amour de ceux qui ne sont plus. Nous planterons encor trois érables feuillus, Des houx, le romarin qu'on trouve à la montagne. Dans les soirs des longs...

  • Le bal des arbres

    04 septembre 2022

    Chaque brique dans le monde arrête les arbres, sinon ils tisseraient tous une danse : et par le monde glisserait le bal des arbres, les rochers se joindraient à la danse. À chaque fête les racines de quelques arbres se serviraient de recoins, et le bois...

  • Automnale

    06 septembre 2022

    Le peuplier vert, devant ma fenêtre, Lentement se mue en peuplier d'or : Peut-être quelqu'un s'en vient, lorsqu'on dort Repeindre une branche, et s'enfuit..... peut-être. Lorsqu'on le regarde, il ne change pas ; La cime apparaît toute illuminée, Ce soleil...

  • PAN.

    10 septembre 2022

    ὅλος νοῦς, ὅλος φῶς, ὅλος ὀφθαλμός. CLÉM. ALEX. Si l’on vous dit que l’art et que la poésie C’est un flux éternel de banale ambroisie, Que c’est le bruit, la foule, attachés à vos pas, Ou d’un salon doré l’oisive fantaisie, Ou la rime en fuyant par la...

  • Arbre

    12 septembre 2022

    Ombres projetées sur la vitre. Il y aurait un nom pour ces oscillations, cette présence ? Arbre n'est qu'un choc contre les dents. C'est toi qui le nommes, c'est ton arbre, alors qu'il n'est rien qu'un sursaut mystérieux frappant à la vitre de son ombre....

  • Et toujours dans le ciel...

    13 septembre 2022

    Et toujours dans le ciel, les grands arbres que n'atteint pas la fatigue. Tout ce qui devient urgence semble dérisoire devant cette alliance tranquille de l'arbre et de sa terre. L'ironie des nuages, sinuant leurs mèches blanches, est sourire à ce temps...

  • Rumeurs de la forêt

    15 septembre 2022

    pour André Villers La pluie du rossignol transmet sa plainte aux pistes du petit matin. Entre mes branches le vent qui lève, parcourt l’escalier des échos. Le sang des montagnes remonte à travers mes veines jusqu’aux nuages. Parfois les hommes viennent...

  • Un arbre éperdument...

    18 septembre 2022

    Un arbre éperdument jette ses bras au ciel Car le lierre à la longue l'a étranglé : On le voit qui voudrait à tout prix s'agripper À tout ce qui passe en fait de nuages, brumes, Mais il ne saisit rien, et c'est l'insaisissable Qui s'empare sournoisement...

  • L'Éclair

    19 septembre 2022

    Homme pareil aux arbres Directement branché À la terre aux nuages Arbre pareil aux hommes À l'argile attaché Dans le ciel en voyage Existez-vous tous deux Suis-je de votre race Ou bien d'un autre monde Riche d'un grain de sable Je me veux éternel L'éclair...

  • sans titre

    01 avril 2017

    nan no ki no hana towa shirazu nioi kana Les fleurs de quel arbre — impossible de savoir mais un tel parfum ! Bashō (芭蕉) Cent onze haiku Traduits du japonais par Joan Titus-Carmel Verdier, 2001

  • Bois et craquements

    10 septembre 2018

    (fragments) Dominique Dieterlé Poésie de Bretagne aujourd'hui Anthologie de Max Pons La Barbacane, 2002

  • Le mime mimosa

    18 février 2018

    S’arrêter Ne plus bouger Devant cet arbre Qui fait renaître Ses fleurs jaunes Contempler Muet muer Et de la pénétration progressive De l’arbre en soi Ne pas en revenir Sentir Cette allégresse À nulle autre pareille De disparaître Corps et âme Dans son...

  • sans titre

    02 août 2020

    Demandez au vent Quelle feuille tombera La première Sōseki ( 夏目 漱石 ) Haikus Éditions Philippe Picquier, 2001 Schnobby Ginkgo biloba in summer

  • " bois d'amour "

    14 décembre 2020

    Bernard de Parades poèmes autour du cou 2006 dessin de Pierre Toulhouat

  • L'arbre

    15 mai 2019

    au poids trop lourd des heures qui défilent où la sève impatiente s'étire puis rayonne dans l'attente du geste des caresses du vent des brumes de l'étang. L'arbre et nos espérances dans cette approche de vie paisible et silencieuse ce voyage invisible...

  • sans titre

    30 janvier 2018

    Sur le plus haut rameau du saule j'ai hissé un drapeau d'amour. Maître des forêts, je t'en prie, épargne-lui les jets de pierres. Tsangyang Gyatso VI ème dalaï-lama (1683-1706) L'Abeille turquoise Traduction de Zéno Bianu Éditions de Seuil, 1996

  • sans titre

    15 janvier 2018

    Le saule chérit le moineau, le moineau s'est épris du saule. Si ces deux cœurs s'aiment d'amour que reste-t-il au faucon gris ? Tsangyang Gyatso VI ème dalaï-lama (1683-1706) L'Abeille turquoise Traduction de Zéno Bianu Éditions de Seuil, 1996

  • Araucarias

    12 octobre 2017

    les araucarias d'Essaouira ne sont pas des arbres : ce dessin léger et tremblant, juste un filigrane que traverse le vent — une pensée d'arbre. Kaki (Katell Antoine) Le bleu du vent Poèmes du Maroc Éditions du Carabe, 2001

  • Poème du 17 octobre.

    17 octobre 2021

    Ma bouche est rouge du pillage de l'arbre Toujours le cerisier fut l'arbre de mon premier vol Depuis je ne comprends jamais les fruits posés sur une table si quelqu'un ne les a pas volés Serge Pey Poésie publique Poésie clandestine Le Castor Astral, 2006 Georges...

  • L'automne

    20 octobre 2021

    Extrait Anna de Noailles Le cœur innombrable 1901

  • sans titre

    23 octobre 2021

    hyakunen no keshiki o niwa no ochida kana On a l'impression qu'il a cent ans ce jardin — tant de feuilles mortes ! Bashō Cent onze haiku Traduits du japonais par Joan Titus-Carmel Verdier, 2001

  • sans titre

    12 décembre 2021

    Dans le charroi des neiges campe la solitude. Les ornières insurgées verrouillent les chemins. Éclatement de l'arbre sous le poids du suaire l'été se remémore dans une écorce vide Jean-Claude Bourlès Sillages d'hiver Illustration de Bernard Louedin 1981 Bernard...

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2799 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté