Top articles

  • Enfants, vos jeunes bras...

    14 août 2022

    Enfants, vos jeunes bras ont aidé votre père À confier les buis et les pins à la terre Que nous légua l'amour de ceux qui ne sont plus. Nous planterons encor trois érables feuillus, Des houx, le romarin qu'on trouve à la montagne. Dans les soirs des longs...

  • sans titre

    01 avril 2017

    nan no ki no hana towa shirazu nioi kana Les fleurs de quel arbre — impossible de savoir mais un tel parfum ! Bashō (芭蕉) Cent onze haiku Traduits du japonais par Joan Titus-Carmel Verdier, 2001

  • Bois et craquements

    10 septembre 2018

    (fragments) Dominique Dieterlé Poésie de Bretagne aujourd'hui Anthologie de Max Pons La Barbacane, 2002

  • Le mime mimosa

    18 février 2018

    S’arrêter Ne plus bouger Devant cet arbre Qui fait renaître Ses fleurs jaunes Contempler Muet muer Et de la pénétration progressive De l’arbre en soi Ne pas en revenir Sentir Cette allégresse À nulle autre pareille De disparaître Corps et âme Dans son...

  • sans titre

    02 août 2020

    Demandez au vent Quelle feuille tombera La première Sōseki ( 夏目 漱石 ) Haikus Éditions Philippe Picquier, 2001 Schnobby Ginkgo biloba in summer

  • " bois d'amour "

    14 décembre 2020

    Bernard de Parades poèmes autour du cou 2006 dessin de Pierre Toulhouat

  • L'arbre

    15 mai 2019

    au poids trop lourd des heures qui défilent où la sève impatiente s'étire puis rayonne dans l'attente du geste des caresses du vent des brumes de l'étang. L'arbre et nos espérances dans cette approche de vie paisible et silencieuse ce voyage invisible...

  • sans titre

    30 janvier 2018

    Sur le plus haut rameau du saule j'ai hissé un drapeau d'amour. Maître des forêts, je t'en prie, épargne-lui les jets de pierres. Tsangyang Gyatso VI ème dalaï-lama (1683-1706) L'Abeille turquoise Traduction de Zéno Bianu Éditions de Seuil, 1996

  • sans titre

    15 janvier 2018

    Le saule chérit le moineau, le moineau s'est épris du saule. Si ces deux cœurs s'aiment d'amour que reste-t-il au faucon gris ? Tsangyang Gyatso VI ème dalaï-lama (1683-1706) L'Abeille turquoise Traduction de Zéno Bianu Éditions de Seuil, 1996

  • Araucarias

    12 octobre 2017

    les araucarias d'Essaouira ne sont pas des arbres : ce dessin léger et tremblant, juste un filigrane que traverse le vent — une pensée d'arbre. Kaki (Katell Antoine) Le bleu du vent Poèmes du Maroc Éditions du Carabe, 2001

  • Poème du 17 octobre.

    17 octobre 2021

    Ma bouche est rouge du pillage de l'arbre Toujours le cerisier fut l'arbre de mon premier vol Depuis je ne comprends jamais les fruits posés sur une table si quelqu'un ne les a pas volés Serge Pey Poésie publique Poésie clandestine Le Castor Astral, 2006 Georges...

  • L'automne

    20 octobre 2021

    Extrait Anna de Noailles Le cœur innombrable 1901

  • sans titre

    23 octobre 2021

    hyakunen no keshiki o niwa no ochida kana On a l'impression qu'il a cent ans ce jardin — tant de feuilles mortes ! Bashō Cent onze haiku Traduits du japonais par Joan Titus-Carmel Verdier, 2001

  • sans titre

    12 décembre 2021

    Dans le charroi des neiges campe la solitude. Les ornières insurgées verrouillent les chemins. Éclatement de l'arbre sous le poids du suaire l'été se remémore dans une écorce vide Jean-Claude Bourlès Sillages d'hiver Illustration de Bernard Louedin 1981 Bernard...

  • sans titre

    01 mai 2020

    Ceux-là si verts peints sur fond de braise qu'on retrouve au grenier sous des dunes de poussière les palmiers du désert sous lesquels devisaient d'énigmatiques chameliers. Dagadès Sous un ciel de marbre Éditions Laurence Olivier Four, 1983 Charles Philibert...

  • sans titre

    30 décembre 2019

    Nous n'avions qu'une vitre pour aller de l'un à l'autre Nos mots se détachaient d'un arbre clair. Christian Viguié Petites écritures Rougerie, 1996 Muriel Napoli

  • Arbres

    14 décembre 2019

    Sous-bois où les sapins se savent Seuls souverains des rochers gris. Ils se touchent et les plus braves Ont cependant un air surpris Quand la nudité odorante De leurs semblables équarris Repose à leurs pieds, éclatante. Édith Boissonnas Demeures Gallimard,...

  • sans titre

    16 février 2022

    Lieux-dits Non dits Situés Avec leur nom Au bord des bois Dans le silence Roux Surdité Des noms si vieux Que personne Ne les appelle Sauf Par ce matin bleu Où tu t'éveilles Hélène Cadou L'Atelier Imaginaire Poésie 1990 Marie Nicolas Rue Saint Denis, lieu-dit...

  • Aucun mystère...

    06 avril 2021

    Aucun mystère ni enfantillage mais une raison qui dure comme l'enfance une insoumission qui brille au milieu des arbres. Christian Viguié Petites écritures Rougerie, 1996 Photographie : Olivier Chatelain

  • Soldats

    19 mars 2015 ( #Printemps des Poètes 2015 )

    On est là comme sur les arbres les feuilles d'automne Si sta come d'autunno sugli alberi le foglie Ungaretti Vita d'un Uomo Tutte le poesie Mondadori , 2009 Diem Thuy Le Mai Bouleaux en automne Technique mixte sur toile - 100cm x 100cm lemaithuy.site...

  • J'arrache

    16 mars 2015 ( #Printemps des Poètes 2015 )

    J'arrache une branche de figuier de ma poitrine et je la lance comme une pierre sur le char des conquérants. Mahmoud Darwich Les Cailloux du chemin Traduction d'Abdellatif Laâbi Syros, 1992 Farhad Khojaste - 2007

  • sans titre

    22 mars 2014 ( #Printemps des Poètes 2014 )

    Mon ancêtre, dit le Mobile, c'est l'Arbre Mené par le vent. (...) Henri Pichette Calder Maeght Éditeur, 1992 Calder Mobile

  • Arbre de joie

    15 mars 2014 ( #Printemps des Poètes 2014 )

    Nicole Proulx Arbre de joie AIBAQ Arbre qui sait faire La part au ciel La part au sable Arbre qui sait écrire Les rêves de la sève Arbre qui sait attendre Que s'écarte l'hiver Arbre qui sait Dessiner l'hiver Arbre comme espoir. 4 novembre 84. Marie-Claude...

  • Jardin du père

    14 mars 2012 ( #Printemps des poètes 2012 )

    Le vieux pêcher aux quatre pêches est mort Est mort le rosier nain morte la treille aux raisins secs Il va pleuvoir sur le jardin du père Pourquoi retournerais-je aux jeux d'enfance Le charme jaune a des fruits d'or Yves Cosson Gramophone enroué Convergence,...

  • sans titre

    13 mars 2012 ( #Printemps des poètes 2012 )

    Il ne peut pas mourir Le sorbier de l'enfance Couleurs et souvenances Au val des ans À l'arbre des lisières S'enlace le couchant Il étincelle D'un chant inaperçu Sa voix est un secret Dans l'éternité du chemin. Jean-Pierre Boulic Un petit jardin de ciel...

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1239 poètes, 2787 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté