Top articles

  • Balade de nuit en forêt

    02 septembre 2020

    une branche s'élève à côté une autre reste assise elles étendent leurs ombres grises sur le sol devant nos pas d'autres branches couchent leurs doigts à leurs pieds nous nous parlons comme nous nous parlions à pas feutrés avant de se connaître vraiment...

  • sans titre

    05 septembre 2020

    Percevoir les gens là où ils ne sont pas leurs murmures dans les feuilles remuées leur présence dans la présence des arbres leur amoncellement les uns sur les autres The sense of people here where they are not their voices’ murmur in the moved leaves...

  • Septembre

    15 septembre 2020

    Septembre, et quelque part les dernières feuilles des sycomores sont retournées à la terre. Le vent nettoie le ciel de ses nuages. Que reste-t-il ici ? Des coqs de bruyère, des saumons d'argent, et le pin foudroyé non loin de la maison. Un arbre frappé...

  • sans titre

    24 septembre 2020

    Un coup de vent soudain une agitation de toutes parts qui passe aussi vite qu'elle est venue et à nouveau l'immobilité l'immobilité étrange des arbres l'immobilité étrange qu'ont les arbres. A sudden fit of wind an agitation in all parts that passes as...

  • Châtaigne mon amie

    27 septembre 2020

    — Chanson d'Automne — Une châtaigne eut un amant... Un marron d'Inde, évidemment ! Ventru, joufflu, tendre et sucré, Une peau douce de bébé... * Le mari ne soupçonnait rien ; Épris de justice et de bien, Voyant le monde à son image, Sans grand désir,...

  • Malgré tout

    29 septembre 2020

    Le désir de vivre cherche son incarnation, qui est un arbre en automne, seulement un arbre et ses feuilles qui roussissent et déjà s’envolent sous les nuages, rejoignent la terre humide, seulement un arbre et l'éternel corbeau — tu as vu d'autres arbres,...

  • Plainte

    09 octobre 2020

    Le vent ferait croire à la pluie. Les feuilles tremblent — lent émoi, Qui frémit et meurt chaque fois Qu'un souffle pur les a saisies. La grise après-midi s'ennuie, Et ma peine voudrait pleurer. Mon Dieu ! Mon Dieu ! faut qu'on oublie Faut qu'on dorme...

  • sans titre

    11 octobre 2020

    Nous avons contourné l'automne, résolus À ne plus mourir de nostalgie, à laisser Les arbres porter haut leur cime, et le pré Dévaler vers l'étang où une feuille, en sa chute Troue le reflet du ciel. Entre racine et feu Nous advenons regard, nous advenons...

  • Le 13 octobre

    13 octobre 2020

    Automne, passant qui trébuche, chemine dans le soleil et la pluie, la boue, les frondaisons flamboyantes, le vent et ces journées lentes, humides et douces où rien ne bouge et lui est partagé aussi, élan et chute, promesse, désaveu, le promeneur contrarié...

  • Octobre

    17 octobre 2020

    Octobre aux pigeons bleus vient glacer sur nos lèvres Le jus, poisseux et fort, de nos midis mordus Des houles de vent haut gonflent et puis soulèvent La marée des prairies où les pommes ont plu. Or, levant mes regards vers le nid de la lune Je vis sa...

  • Sans titre

    19 octobre 2020

    Bris de vitre sous les pas Les bois roux, bruns des paillettes de feuilles mortes dans les chênes. Sur le chemin une herbe rabougrie au soleil un labour de miel. Le gris-vert des proches écorces dans la lumière semble sourire. Paul de Roux Entrevoir suivi...

  • sans titre

    22 octobre 2020

    Des couleurs dans la brume et la nuit qui percent avant le jour : des roses, pâles, d'octobre finissant et l'ocre et le roux, et le jaune sur la brassée du feuillage. Quelque chose veut être malgré les errances, les défaites, le temps, qui s'élève sur...

  • Les feuilles

    25 octobre 2020

    Dernier or des feuilles, dilapidé avec la pauvre lumière, sous les nuages comme si quelqu'un tout de même allait venir une par une ramasser toutes les feuilles les ramasser toutes dans son cœur, et avec elles panser ses blessures, dormir peut-être comme...

  • L'homme des bois

    31 octobre 2020

    Je suis l'homme des bois ! Mes amis ne sont plus les hommes, J'oublie les tristes autrefois Parmi mon cher royaume. Le silence, la majesté, Les parfums, les couleurs, les rêves Et la troublante intimité Des grands arbres riches en sèves, Les matins bleus,...

  • Monologue de l'Arbre

    07 novembre 2020

    Arbre marqué du forestier aux mains épaisses Je vis de peu Et mon domaine est sans espoir En son orient, le pied chaussé de fougères Je m’efforce de goûter aux heures des poussières d’or Le rien de fraîcheur qui me reste De ma cime je balaye les nuées...

  • La pinède

    18 mai 2011

    À la mémoire d'Odysseas E. L'âme pleine d'un souci clos sur lui-même telle une de ces boîtes-à-secret chinoises qu'on tourne et retourne dans ses mains avec agacement soupçonnant que si l'on parvenait à faire jouer le déclic du couvercle on la découvrirait...

  • Le 12 novembre

    12 novembre 2020

    Nous effleurons les décombres de l'été, les grandes frondaisons à claire-voie où le vert et l'or ouvrent sur la brume tapie entre les façades, une seule parole d'oiseau dans le silence du matin et l'on découvre que les vitres brillent au loin pour refléter...

  • l'Automne en ville

    13 novembre 2020

    l'Automne en ville, feuilles mortes sur les trottoirs, à l'époque de François Coppée et d'Anatole France — déchire comme le cygne déchire lentement l'eau lugubre — rassurant et déchirant bruissement, pleinement rassurant, de soies déchirées les soirs...

  • sans titre

    14 novembre 2020

    Au delà des marronniers en un lieu dénudé où l'air poursuit son usinage l'enfant en pleurs écarté des jeux à la sortie de l'école accueille la pitié des mères Premier bannissement invitation à l'errance les toits portent haut la tristesse du jour Des...

  • Forêt de Perseigne

    18 novembre 2020

    Comme un rideau qui se soulève avec le vent et se prend un instant au visage la lente marée de blanc brouillard dans l’allée forestière entre les branches bouge doucement. S’y ébruite la neige légère des feuilles mortes de novembre. Paul de Roux Entrevoir...

  • Où je vais...

    21 novembre 2020

    Où je vais ? Malgré leurs poteaux savants, les chemins ne savent pas où se rendent les vents et nul ne pourrait dire en quel endroit du monde s'arrêteront mes pas Les arbres gardent les voies, toutes branches épaulées, et l'homme peut marcher sans crainte,...

  • Les peupliers

    25 novembre 2020

    3 Le solitaire Une cour d'école, simple et ensoleillée entourée de masures aux murs couverts de mousse, un peuplier qui dresse son jaune branchage, un couloir très long, un rosier fait rose. Le temps, le capricieux magicien qui affuble de vêtements confus...

  • Arbre à l'automne

    29 novembre 2020

    Rustres maladroits, pourquoi m'avoir secoué Quand je me trouvais dans une bienheureuse cécité : Jamais frayeur ne m'a secoué plus cruellement, — Mon rêve, mon rêve doré a disparu ! Espèce de rhinocéros à trompe d'éléphant ! Ne commence-t-on par faire...

  • L'aimée des arbres

    06 décembre 2020

    Je te couvre de feuilles, je te couvre de neige La barque de ton corps éclairée par l'oubli Dans la lumière de non-poésie qui est Le seul nom de la poésie pour les plus purs Et rien autour de ton prénom, lampe des choses Qui te dilue dans l'eau du jour,...

  • Cyprès

    13 décembre 2020

    où se dresse un cyprès s'enfonce un couteau puissante vrille d'un ciel innocent arbre maudit tu resteras figé dans le douceur du soir au seuil du jardin et de son calme trompeur tes appels en trompe l'œil tentent de nous tenir éveillés signaux lointains...

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté