Top articles

  • Premier printemps

    04 mai 2020

    Forêt recommençante, arbres, léger feuillage, Charme des mois nouveaux, Qui ne laissez tomber pas même un peu d'ombrage De vos tendres rameaux, J'aime par-dessus tout les nuances tissées, De cent sortes de verts, Qui viennent divertir à vos cimes pressées...

  • Châtaignier

    05 mai 2020

    La foudre l'a réduit À ce creux de craie noire Où le calme de l'air Fait miroiter ses glaives. Nul corbeau ne le prend Pour complice, pour cage : On s'écarte du tronc Ceinturé de bretèches. Quand le printemps se grise De pistil et d'ovaire Il croit voir...

  • Les géants du bois

    06 mai 2020

    (Les femmes aux hommes de guerre) Ces ombres faibles ces ombres fragiles que le miroir menteur dit que nous sommes Ces humeurs de personnes aux âmes offensées trahies, outragées, fouettées par le vent et à peine portées par leur jambes diaphanes sont...

  • sans titre

    07 mai 2020

    Elle donne rendez-vous aux arbres, quand les feuilles se dérobent aux désirs de la saison. Les géants de bois se dévêtissent doucement et répandent dans les airs une pluie sauvage et colorée. Elle aime se mouvoir à l'intérieur de ce miracle. Ses pieds...

  • sans titre

    09 mai 2020

    La lumière a reparu au soir quand on ne pouvait plus y croire. Elle s'est posée, comme un doigt sur la flûte à mi-hauteur du grand arbre : longue note, unique, sur le frêne dont elle a fait blondir le feuillage et le bois. Blessés, humiliés même par la...

  • Je pense à vous...

    12 mai 2020

    Je pense à vous, et c'est comme, pour un feuillage, de découvrir en son sein sa ramure, la haute verticalité du tronc qui le dresse et distribue autour de lui le paysage, une rose d'un rouge un peu fané, dans la verdure un pot ébréché ; je pense à vous,...

  • Cyprès

    13 mai 2020

    Ce temple de cyprès, qui ne chante ou murmure, Profond comme la mort ; L'éternelle épaisseur fixée à sa ramure Par le décret du sort ; Sa funèbre beauté, son âme ténébreuse, Et cet esprit amer Qui fait rendre à l'excès de la chair amoureuse L'essence...

  • Le cyprès

    16 mai 2020

    L'âme aux racines de vitriol, L'âme aux racines de crépuscule Est un cyprès qui se cabre dans les tornades Avec ses coqs sacrés et ses fruits imbrisables. L'ouragan aux barbes de vieillard Tordues de neige et de grêlons, Ferme le livre des tonnerres Tandis...

  • Voix des arbres

    18 mai 2020

    Les arbres timides et forts La nuit parlent à voix haute Mais si simple est leur langage Qu'il n'effraie pas les oiseaux Près du cimetière où les morts Remuent leurs lèvres de cendre Le printemps en flocons roses Rit comme une jeune fille Et parfois comme...

  • Ombra mai fu...

    02 juillet 2020

    ... di vegetabile soave più. Sous l'arbre où la lumière est à jamais aimable d'être comme un linceul du désir absolu, je me suis réfugié à la recherche de la terre priante sous le feu multiple des cigales qui tisse à travers l'air un fin réseau de signes...

  • Soirs de juillet

    08 juillet 2020

    Buée qui peuple encore les arbres — certains presque immobiles comme le vieux poirier aux fruits presque immangeables et tôt tombés — d'autres plus vibrants : saules ou peupliers dont les nids, toujours destructibles, bornent ces soirs de juillet entre...

  • Le chemin toujours vert

    11 juillet 2020

    Je voudrais cultiver une chênaie comme abri, au bord du chemin toujours vert, chaque arbre se raidirait pour résister aux intempéries ; les branches fermes s'étendraient avec la même certitude que tes cuisses émergent du tronc de ton corps, près duquel...

  • Le palmier de Délos

    20 juillet 2020

    Sur sa tige droite il s'élance, D'un seul jet noble et pur, Et retombe, enivré d'azur, De flamme et de silence. Sa verdeur, son âge premier, L'éclat de la prairie Qui rend une molle patrie À ce tendre palmier, Ravissent l'île enchanteresse Et le sacré...

  • Tendresse au bois dormant

    22 juillet 2020

    La fleur ivre a jailli de l'arbre, Allez Vers le soleil. Pour moi, je cherche. J'ai refusé le vin sombre du vent, Et j'ai fui Les nouveaux parfums De la terre. Où donc est ta maison Claire, Tendresse ? Dans le bois sans nom Je vais, Butant sur la nuit,...

  • L'amandier noir

    25 juillet 2020

    L'amandier était noir cru, comme un fruit vert cru et rude sous le soleil de février. Sa taille était difforme, son tronc récalcitrant, ses branches toutes mêlées je me disais pourtant qu'il serait bon l'aimer mais qu'il faudrait lui faire trop de courbettes...

  • Les saules

    25 juillet 2020

    Ployant sous le faix d'un faisceau de gaules, même délivrés courbant les épaules, au long des fossés procession de saules... Liseré des prés que le vent élime, on dit — est-ce vrai — qu'à leur origine enclos ils étaient et prirent racine. Saules argentés,...

  • Vert de chêne

    28 juillet 2020

    Vert de chêne. Un autre vert. Pas un vert allemand. Ô chêne caucasien. À côté de Gagra, cette ville qui m'est chère. À laquelle je fais amende honorable, Parce que j'ai écrit un jour ce qui me heurtait : J'ai écrit une image qui me déplaisait. Mais je...

  • L'arbre en esprit

    29 juillet 2020

    L’intuition dit verdure Mais l’arbre où le saisir ? Vidé de sa substance absent du ciel et pierres Ni vallée ni rivière à douceur ayant voix vers lui à disparaître Au coin du paysage, qu’il emporte ses noix ! Liant en lui et déliant désert et souffle...

  • Comme le bruissement des feuilles du peuplier

    01 août 2020

    La vraie douleur ne fait pas de bruit : elle laisse comme un bruissement de feuilles de peuplier agitées par le vent, une rumeur intime, d’une vibration si profonde, si sensible au moindre frôlement, qu’elle peut devenir solitude, discorde, injustice...

  • À la mémoire du peuplier

    05 août 2020

    La leçon des grands arbres est cette croissance, ce grand dessin contre le ciel pour nos yeux. Un jour c'est la chute inéluctable, l'air béant où s'élevait le fût, les demeures de feuilles (quand la silhouette d'un jet sur l'horizon le signait de son...

  • L'eucalyptus

    08 août 2020

    La mer est une idée Un soupir élargi vers la plage Elle assaille et retire Ses regrets de marée Là le sol est béni La récolte est sacrée Et mortelle la durée De qui rame Le record. L'eucalyptus perclus Perle la misère Des tristes jours d'hiver. Ne bougeant...

  • L'écorcement

    23 août 2020

    1 Je me souviens d'une grande pitié. C'était le temps des arbres. Le temps de juste avant la mort, temps marqué. Vieillis, arbres vieillis dans le temps induré. Boyaux de bois sacrifiés par l'aride. La sécheresse est leur saison La sécheresse est leur...

  • L'érable

    28 août 2020

    L'érable au torse dur et fort, Ébrèche le fer qui l'assaille, Et, malgré mainte et mainte entaille, Résiste aux plus grands coups du Nord. L'hiver, dont le cours s'éternise, De givre et de neige a tissé Le linceul de l'arbre glacé. L'érable est mort !...

  • Fagus sylvatica tortuosa

    27 août 2020

    Celui-là ne sait pas où le blesse le jour — peut-être est-ce dans les années lointaines, les bancs du jardin ont été arrosés avec les allées où déjà la nuit sèche, les yeux sont sans repos qui ne rencontrent pas l'arbre-yourte, toutes ses branches retombantes,...

  • sans titre

    01 septembre 2020

    Mon Bien-Aimé, tes feuilles ondoient Elles sentent mon désir De courir par-dessus les montagnes Pour te baiser la main, Toi l'audible à attendre, Main d'or, Main d'existence effleurée. Elles t'appellent, Et moi je les appelle par ton prénom, prince-dieu,...

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté