5 août 2022 5 05 /08 /août /2022 07:00

 

Ton tronc évidé abrite les abeilles,

vieil olivier, qui te penches avec les quelques

rameaux verts qui t'enveloppent encore,

comme s'ils voulaient te parer pour la mort.

 

Et les oiseaux, ivres de désir,

en gazouillant se livrent,

dans tes branches, à leurs poursuites amoureuses,

dans tes branches qui ne fleuriront plus.

 

Oh ! comme ta mort sera adoucie,

par le bruit enchanteur que font

les ardeurs d'une éclatante jeunesse ;

 

son écho en toi se multiplie comme des souvenirs ;

oh ! puissent mourir ainsi

d'autres âmes, sœurs de la tienne !

 

 

 

 

Lorenzo Mavilis

Traduit du grec par F. Caillosse

Anthologie de la poésie néo-hellénique, Tome I

Les Belles Lettres, 1984

 

 

 

 

 

ΕΛIΑ

 

Λορέντζος Μαβίλης

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté