29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 07:36
  

Voici que sur moi pousse un arbre   Et je sais lequel.

Tandis que ma chair se dissout en visqueuses humeurs

Il porte comme des flambeaux d'or des coupes

Où brille l'œil de Dieu dans la froide rosée.

 

Mais comme des anges (sans cesse une couronne

D'anges veille autour du tronc ténébreux)

Se rafraîchissent aux coupes. Et vois : en buvant

Ils goûtent ma chair décomposée.

 

 

 

                              ♦                   

 

 

Eens groeit een boom

 

 

Eens groeit een boom uit mij, en'k weet denwelke.

Terwijl mijn vlees in lijmig vocht vervloeit

draagt hij, als gulden kandelaren, kelken

waar, in den killen daauw, Gods oge gloeit.

 

Maar, zo daar englen zijn (en steeds houdt wake

een krans van englen om den donkren tronk,)

die zich ter kelken laven, zie : zij smaken

de rotheid van mijn vlees un hunnen dronk.

 

 

 

 

Karel Van de Woestijne

L'ombre dorée et autres poèmes

Traduction par Marcel Lecomte et Georges Thinès

La Différence, 1993

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté