1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 06:05
   

Cet arbre vers lequel tu tendais tes mains enfantines, le grenadier verdoyant aux belles fleurs vermeilles,

 

a tout entier reverdi naguère dans le jardin solitaire et silencieux, et Juin le vivifie de sa lumière et de sa chaleur.

 

Toi, fleur de mon être foudroyé et devenu infertile, toi, de ma vie inutile fleur unique et suprême,

 

tu gis dans la terre froide, tu gis dans la terre sombre ; nul soleil ne peut te réjouir, nul amour ne peut te réveiller.

 

 

 

Giosuè Carducci

Neuf Poésies traduites par Erminio Bonino

1911

 

 

 

                       

   

 

 

Pianto Antico

 

 

L'albero a cui tendevi

la pargoletta mano,

il verde melograno

da' bei vermigli fior,

 

nel muto orto solingo

rinverdì tutto or ora,

e giugno lo ristora

di luce e di calor.

Tu fior de la mia pianta

percossa e inaridita,

tu de l'inutil vita

estremo unico fior,

 

sei ne la terra fredda,

sei ne la terra negra

né il sol più ti rallegra

né ti risveglia amor.

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté