16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 08:05
  

Rien ne peut déranger

l'ordre profond du monde.

 

Les miens aimèrent

cette terre où vécurent

des siècles de peupliers.

 

Ils vivaient dans la puissante parenté de la terre

comme les arbres

qu'unit une force fraternelle

et travaillaient

dans la connivence des saisons

princes de leur sort

seigneurs des talus et des grèves.

 

Si la mort tombait

ils acceptaient ses rites

condamnés à la nuit

où le destin repose

 

et souffraient d'exister

dans le torse d'un cri

 

 

 

 

Alain Lemoigne

Poètes de Bretagne

Anthologie de Charles Le Quintrec

La Table Ronde, 2008

 

 

 

 

 

maxime lalanne

Maxime Lalanne

Fusain

Musée des beaux-arts, Bordeaux

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2799 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté