22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 07:12

 

J'ai vu dans la forêt des arbres bien étranges,

Ils affectaient les formes les plus inattendues ;

Les uns se tourmentaient comme diables tordus,

Les autres me toisaient plus nobles que des anges.

 

J'en ai vu d'inquiétants et fort voluptueux,

Se coucher sur le sol en défiant le ciel,

Leur sève avait dit-on un avant-goût de miel,

Je les trouvai fantasques, souffrants et odieux.

 

J'en ai vu qui traçaient, de leurs bras épandus,

Des signes déchirants que je ne compris point

Saint Pierre a dû au Ciel les noter avec soin.

J'ai vu de noirs gibets dépourvus de pendus.

 

Une source rougie me servit d'écritoire,

La feuille du bouleau eut mon rêve pensant,

Il était à la fois lépreux et pourrissant,

Mais il comprit mes vers, ma fièvre et mon histoire.

 

 

 

Ollivier Mercier-Gouin

Poèmes et Chansons

Beauchemin

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté