1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 07:05

 

                       À la mémoire de Tony Meraville.

 

 

Ô toi dont les rameaux s'inclinent

Pieusement sur les tombeaux

Ou nos pauvres corps s'acheminent

En attendant des jours plus beaux ;

 

Saule pleureur qui toujours veille,

Qui prie et qui sanglote au vent ;

Aux morts, toi qui prêtes l'oreille

Ainsi qu'un gardien fervent.

 

Dis-moi, bien bas, ô mon bon arbre,

Dis-moi, n'entends-tu pas la nuit,

S'échapper de dessous le marbre :

Une voix, une plainte, un bruit ?

 

Ah parle ! car si je t'implore,

C'est que mon cœur est anxieux ;

C'est que... c'est que je doute encore

Que sous terre il ferme les yeux.

 

 

 

Francisque Dumont

Littérature contemporaine, vol.44

Les chansons de l’âtre

publiées par Évariste Carrance

Impr. de A. R. Chaynes (Bordeaux), 1890 

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté