27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 07:37

 

         Ça va se terminer. La douceur et la beauté s'approchent de nous et ça va se terminer. L'air est un cube transparent dont se devinent les arêtes brillantes. On marche dans une herbe encore vive. Dans l'odeur de terre, par moment survient une odeur de pommes.

         Un feu s'allume dans les arbres, on a déjà dit cela, mais il revient, il recommence. Un feu très doux, une nappe de cuivre presque sans flammes et qui bouge sans bruit.

         La splendeur s'ouvre et tombe et je suis sous sa main douce. Pourquoi tant de douceur alors que le temps nous tue ? Les feuilles descendent, elles n'ont pas de poids. Les couleurs tombées font une épaisseur. Partout une chute lente, une sorte d'oiseau replie ses ailes et se pose. Chaque nuance touche. On peut parcourir tous les degrés de l'orangé. Le coq monte sur une butte et chante. Maintenant l'automne est rouge.

 

 

 

Catherine Leblanc

Le voile très mince qui nous sépare des choses

La Renarde Rouge, 1999

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2799 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté