6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 06:49

 

Les arbres qui ne voyagent que par leur bruit

Quand le silence est beau de mille oiseaux ensemble

Sont les compagnons vermeils de la vie

Ô poussière savoureuse des hommes

 

Les saisons passent mais peuvent les revoir

Suivre le soleil à la limite des distances

Puis − comme les anges qui touchent la pierre

Abandonnés aux terres du soir

 

Et ceux-là qui rêvent sous leurs feuillages

Quand l'oiseau est mûr et laisse ses rayons

Comprendront à cause des grands nuages

Plusieurs fois la mort et plusieurs fois la mer

 

 

 

Georges Schehadé

Les Poésies

Gallimard, 1952

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté