4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 17:18

 

Si nous pouvions dessiner les pensées

comme une branche se dessine sur le ciel,

peut-être que quelque chose viendrait se poser sur elles

comme un oiseau sur la branche

 

Nous traînons une erreur de substance :

il nous faut être matière plus concrète

dans le réseau palpable qui nous enveloppe.

 

Et pour supporter notre carence

nous dessinons ces images errantes

comme des branches sur fond de ciel.

 

 

 

Roberto Juarroz

treizième poésie verticale

Traduction de Roger Munier

José Corti, 2006

 

 

 

                          

 

 

 

Si pudiéramos dibujar los pensamientos

como una rama se dibuja contra el cielo,

tal vez algo viniera a posarse sobre ellos

como un pájaro en la rama.

 

Arrastramos un error de sustancia :

debemos ser materia más concreta

en la palpable red que nos envuelve.

 

Y para soportar nuestra carencia

dibujamos estas imágenes errantes

como ramas contra el cielo.

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté