15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 07:01

 

Je l'ai bien reconnu, mon arbre

il était rouge et tordu

il glissait en flammes alléchantes

il suffoquait en noir de fumée

il craquait avec un pétillement d'infarctus

il ressemblait peut-être à un cœur en perdition

mon arbre n'avait pas d'âge

il capitait comme un vieux bordeaux

il descendait majestueusement en escalier d'opéra

il sentait fort

et l'on criait parfois « sus à l'ennemi »

par la main assujettie sur la massue levée

mon arbre était sans doute chêne

sur l'ombre d'un roi dévoré de vermine

ou bien toute autre chose

par exemple une allumette ou un cadre biseauté

ou un cercueil ou une boîte à ressort

qui fait sortir le diable en quatre

 

 

 

Dominique Dieterlé

Poésie de Bretagne aujourd'hui

Anthologie de Max Pons

La Barbacane, 2002

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2799 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté