13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 09:05
sans titre

 

     Il n'y a plus de racines, pas même pour les rêves. Dans les espaces ouverts encore épargnés par les cités, rampent des steppes goudronnées résonnant d'anciennes rumeurs : plaintes des arbres abolis !

 

     Parallèles ou perpendiculaires, toutes les routes se sont rejointes dans un asphalte infini que craquèlent parfois de nouvelles nervures : la ramification de ce qu'il reste des saisons...

 

     Plaines noires où s'emboîtent de hautes tours blanches, amarrant la terre au ciel. Plaines noires peuplées de villes. Nouvelles jungles impénétrables. Lianes et serpents de béton. Routes sans route. Plaines noires de la déroute !

 

 

 

Hubert Treiber  

Les graffiti du labyrinthe

Éditions Saint-Germain-des-Prés, 1982

 

 

 

 

sans titre

Evelyn Losier

Cataclysme

Peinture 20x10 in

relart.ca

Artmajeur

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté