28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 06:19

 

                           pour L.I. Kachina

 

 

Tes seins de jeune fille,          

Tes cheveux verdoyants...

Qu'as-tu, frêle bouleau,

À contempler l'étang ?

 

Que te souffle le vent,

Et que tinte le sable ?

Attends-tu que la lune

Vienne peigner tes nattes ?

 

Confie-moi le secret

De tes pensées de bois ;

J'aime au seuil de l'automne

Ton murmure sans joie.

 

Et le bouleau répond :

« Ô curieux, mon ami,

Un berger à mes pieds

A pleuré cette nuit.

 

Dans l'ombre de la lune

Les blés verts scintillaient ;

Le berger enlaçait

Mes genoux dénudés,

 

Puis souriant il dit

Aux branches qui résonnent :

Adieu, ma tourterelle,

jusqu'au temps des cigognes ! »

 

<1918>          

 

Sergueï Essénine

 

 

Sergueï Essénine

L"Homme noir

Traduction de Henri Abril

Circé, 2005 

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté