31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 07:29

 

Les grands peûpliers, comm' des Capucins,

Vont chanter les Vêp's, sous leû' rob' de bure.

Les brouillards du soér i's r'mont'nt en essaims

Du fond des vieux douét's, dans les vieill's pâtures.

Là-bas les côtieaux i's s'gonf'nt, comm' des seins,

Sous l'z'écharp's d'hivar, bianch's comm' des voélures ;

Les grands peûpliers, comm' des Capucins,

Vont chanter les Vêp's, sous leû' rob' de bure.

 

C'est vrai qu'on dirait' des moén's d'auterfoés

Qui s'en vont périer ôvec leû's mains jointes,

Ovec leûs mains d'boés, comm' les vieux saints d'boés,

Leû's mains l'vé's en point', comm' sûs l'z'imag's peintes.

Où don' qu'i's s'en vont, comm'ça, troés par troés,

Comm'ein' précession, tout au long des cheintes ?

C'est vrai qu'on dirait' des moén's d'auterfoés

Qui s'en vont périer ôvec leû's mains jointes.

 

Il en vient d'partout', des mille et des cent,

Tout à part' de vu, l'long des pâturages,

Et d'pûs loin, partout' où que d'l'ieau descend,

Ent' les menth's foulé's, d'bârrage en bârrage ;

Tout comm' les bonhomm's qu'allaient, en s'préssant,

Faire, en l'z'anciens temps, quéqu' pélerinage,

Il en vient d'partout', des mille et des cent,

Tout à part' de vu, l'long des pâturages.

 

Les grands peûpliers, i's s'ront p'têt' ben, d'main,

Des Dominicains sous leû' rob' de neige ;

Et pis, quand l'Printemps viendra par les ch'mins,

D'longs fuseaux tout varts qui fil'ront l'ciel beige ;

Tout dorés, tout roug's, et d'tous les amains,

I's défil'ront côr pour quéqu' grand cortège ;

Les grands peûpliers, i's s'ront p'têt' ben, d'main,

Des Dominicains sous leû' rob' de neige...

 

Mais, asth'eûr, i's sont d'ein couleûr, à c'soér,

Qu'est ben assortie à c'qui nous end'mine ;

Et tout c'qui l'z'entour' s'en r'ssent : l'vieux ciel noér

Acrâs' de son poéds ein' mâsure en ruines...

On dirait qu'leû' file é' mén', sans espoér,

Tout au long des rout's, ein deul qui s'ach'mine...

Les chandell's de Nouël sont souffié's, à c'soér...

L'cœûr et l'temps sont môrts... i' fait triste... i' bruine...

 

 

                                        30-31 décembre 1950 - 1er janvier 1951

 

 

 

 

Émile Joulain

Rimiaux du grand soulé....

Rimiaux du clar de leune...

H. Siraudeau et Cie, Angers, 1956

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté