2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 09:54

 

Ce hêtre, dispersant au jardin son ombrage,

Semble monter d'un jet à l'assaut de l'azur ;

Celui qui l'a planté doit être heureux et sûr ;

Il est tellement grand qu'on ne sait pas son âge.

 

La brume de l'automne a doré son feuillage,

Et c'est à ce moment qu'il donne ses fruits mûrs ;

Pour les prendre, il suffit de grimper sur les murs,

Comme le font si bien les enfants du village.

 

En grandissant, le tronc n'est pas devenu creux ;

Malgré le temps, cet arbre est resté vigoureux

Et pourra supporter les rigueurs hivernales ;

 

Là, se pourront nicher tous les oiseaux du ciel,

Quand il refleurira ; dans les splendeurs vernales,

Des abeilles viendront y butiner le miel.

 

 

 

Jean Kobs

Le kobzar de l'exil

Tome II 

Editions de la Revue Moderne

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté