14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 07:15

 

(extrait)

 

 

                1

 

Ce n'est qu'au seuil

de la vieillesse que j'ai appris

à aimer le silence

Parfois il émeut plus que la musique.

Il apparaît dans le silence des signes tremblés

Et aux carrefours de la mémoire

résonnent des noms

que le temps tâchait d'étouffer.

 

Le soir dans le feuillage des arbres je perçois

jusqu'à la pulsation du cœur des oiseaux.

Et un jour au cimetière

du fond d'une tombe j'ai entendu

craquer un cercueil.

 

 

                 2

 

Sur une pierre oubliée du jardin,

taillée en forme de coquillage,

les enfants jouaient jusqu'au soir.

C'est un souvenir de jeunesse.

Il m'est aussi arrivé de les y voir.

 

C'était selon toute apparence la dernière pierre

du vieux jardin

Il ne restait rien sinon.

Rien qu'une fontaine et un arbre.

Rien qu'une fontaine profanée

et un arbre sans sève,

au tronc percé par

une balle de révolver.

 

 

 

Jaroslav Seifert

La Colonne de peste

Trois poèmes traduits du tchèque par Erika Abrams

1977

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2799 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté