12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 06:30

 

Je te croise au hasard de ma route,

et conçois ta terrible solitude.

Tu vieillis, été comme hiver,

ignorant le bonheur de la vie en forêt.

 

La joie de braver les colères du vent,

de te briser plutôt que de plier sous lui.

La joie des racines agrippées au rocher

pour prévenir la chute au fond du ravin.

 

Exotisme stérile. Tu as peur de la terre

et recherches les cieux. Tu as peur de l'automne

et n'émets nulle feuille. Tu as peur de toi-même

et somnoles en silence. Tu as peur de la vie.

Si du moins la caresse d'une queue d'écureuil

ou le toucher d'une aile d'abeille mouraient avec toi,

le jour où brûlerait ton corps desséché,

pour donner le regret de choses laissées en ta garde secrète.

 

 

 

 

Ilirian Zhupa

Anthologie de la poésie albanaise

par Alexandre Zotos

Éditions Comp'Act, 1998

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté