25 janvier 2019 5 25 /01 /janvier /2019 10:15
  

L'odeur des origines monte

Avec lenteur de la terre écorchée,

Elle est dans l'obscur charnier des tourbières,

La rouille rose des lichens

Et le feu mauve des bruyères,

Elle est dans la douce écorce des bouleaux,

La constellation de leur feuillage

Bruissant de frissons prophétiques.

Les falaises de tourbe, les pins fracturés,

Semblables aux gibets du souvenir,

Parlent un vieux langage végétal

Parmi la verdure de mousse et de myrtilles.

 

Le sang violacé des racines coule

Dans le sillage étincelant des genêts

Et la benoîte, le long des marécages,

S'empourpre au miroir du crépuscule.

L'arbrisseau surprend à travers ses meurtrissures

Le vent lointain de la Divinité.

 

Silencieuse auprès des premiers gouffres

Du soir, la forêt soudainement s'élève

Comme un vaisseau gigantesque

Surgi de la mer orageuse des légendes.

 

 

 

Marc Eigeldinger

Les Chemins du Soleil

La Baconnière, 1971

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté