19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 08:17

 

La forêt aussi a son langage, elle parle

entre ciel et racines, et hurle quelquefois,

par grand vent, bouche ouverte, en pleine nuit.

 

Mais pourrait-on comprendre ses tragédies,

cette dentelle obscure du contre-jour,

 

Ces propos de fougères et de fourmis,

ce parler d'un temps sans grammaire

ni alphabet,

                  lorsque le temps affleure à la saignée

des branches, jusqu'à la pointe extrême

des feuilles, et l'exténuation du silence.

 

 

 

Lionel Ray

Comme un château défait

Gallimard, 2004

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté