6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 07:43

 

L'arbre que je plante ici

Boira le lait nécessaire

Et n'aura pour tout souci

Que de grandir sur sa terre.

 

Le doigt du Dieu maternel

Lissera sa feuille chaude,

Le protégeant, paternel,

Contre le fléau qui rôde.

 

La joue appuyée au ciel,

Il s'assurera la sève.

À sa bouche en fleur de miel

Viendra butiner le rêve.

 

— Tel parlait à l'oranger

Cet esprit pionnier, mon père !

Tel ne voyait nul danger

Cet amour entier, ma mère !

 

Tandis qu'aux lèvres d'avril

Alger pressait sa poitrine,

L'enfant triste de l'exil

Vivait déjà sans racine...

 

 

 

Claude Mouton

Les oranges de l'exil

Poèmes sur l'Algérie perdue

Publications M.C., 1986

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté