15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 14:12

 

Je vais n'aimer personne

je traverse les feuilles des arbres

et même leurs troncs

je deviens transparence, bientôt absence

bientôt mille fois rien

zéro.

 

Je heurte mon front aux pavés

aux étoiles aux visages aux sexes

aux oiseaux aux fleurs

à la main pensive de Dieu.

 

J'écris un poème

j'évite encore la mort en écrivant un poème

je ne passerai pas le pas car j'ai peur

je ne m'aiderai pas pourtant

contre ma grande amie qui n'a point de sexe.

 

J'écris un poème pour mourir plus doucement

pour laisser après moi une sorte de feuillage

pour que des yeux voyant mon petit automne

se demandent s'il reste un peu de sève dans l'arbre.

 

Va mon arbre va

bats des ailes mon oiseau

la pierre est mûre

la hache est mûre

la main est mûre

qui doit te tuer

 

 

 

Alain Borne

Indociles

Club du Poème

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1252 poètes, 2816 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté