12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 08:38
  

La feuille que tu vois dans ce jardin désert

Se balancer encore au bout de ta charmille,

Où tu passas l'été pour admirer l'ormille,

Est le seul souvenir d'un automne disert.

 

Dans le dépouillement de l'arbre, elle a bien l'air

D'être, plus que ses sœurs dont le gazon fourmille,

Ta seule, inaltérable et survivante amie,

En t'offrant, du passé, le merveilleux dessert.

 

Lorsque l'hiver aura dépouillé ce vieil arbre,

Cette feuille, en glissant sur le banc gris de marbre,

Où tu rêvas jadis, restera ton trésor.

 

Et peut-être qu'un jour en ramassant les feuilles

De tes ans révolus, le temps, gardien de l'or

Comprendra quels parfums en elle se recueillent.

 

 

 

 

Jean Kobs

Le kobsar de l'exil - Tome II

Points et Contrepoints, 1974

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté