19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 07:03

  

   La douce lenteur de cette chute d'une feuille morte, la saison avancée, comme un rappel étrangement proche où le mot chute semble franchir sans dommage tes lèvres.

    Mais quelle avancée, ô nuages ? Non pas la dernière feuille morte : dans les remous du temps jamais de véritable repos. Douleur, liseré des choses, plus poignante soudain dans la joie — qui ne le sait ?

    Il te faut lever très haut ton visage, l'amenuiser à coups de nuages, le perdre dans cette chute d'une feuille morte, cette chute qui est annonce. L'oublier là, si proche de cette dotation furieuse du temps ; la respiration de cet espace tombant en toi comme une pierre.

    Toi, chute, qui portes seul le fardeau.

 

 

 

 

Pierre-Albert Jourdan

Le bonjour et l'adieu

Mercure de France, 1991

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté