19 avril 2020 7 19 /04 /avril /2020 13:00

 

                                                  À la mémoire d'Alexandre Serguiévitch Pouchkine.

 

 

Qu'as-tu, sombre forêt, — à être si pensive ? — D'un obscur souci — pourquoi t'embrumes-tu ?

Comme Bova ¹, le puissant héros, — l'ensorcelé, — qui marchait sans armure — de tête au combat,

Tu te tiens là, courbée, — sans plus lutter — contre les brusques — nuées de tempête.

Ton feuillage touffu, — ton casque vert, — l'ouragan furieux te l'a arraché — et en a dispersé les débris.

Ton manteau est tombé à tes pieds — et s'est réduit en poussière... — Tu te tiens là, courbée, — sans plus lutter.

Que sont devenus — ton haut parler, — ta force orgueilleuse, — ton impériale vaillance ?

À ton ombre jadis, — dans la nuit silencieuse, — s'épanchait le chant — du rossignol...

À ton ombre jadis, — en tes jours d'opulence, — amis et ennemis — trouvaient la fraîcheur...

À ton ombre jadis, — le soir à la brune, — l'orage grondeur — venait disputer...

Il déploie sur toi — ses noirs nuages, — il t'étreint — de ses froides rafales.

Et tu lui cries — de ta voix retentissante : — Arrière, va-t-en ! — Passe au large !

Mais lui tourbillonne — et fait rage... — Tu frissonnes en ton cœur, — tu vacilles...

Puis tu te raidis — et tu mugis : — tout alentour n'est que sifflements — et clameurs et rumeurs.

L'orage sanglote — comme un liéchi, comme une goule, — et emporte ses — nuages à la mer.

Où est maintenant — ta verte puissance ? — Tu t'es toute noircie, — tu t'es embrumée.

Tu t'es ensauvagée, tu n'as plus de voix... — Et quand souffle la tempête, tu ne sais plus — que geindre une plainte — sur le mauvais temps...

Ainsi donc, sombre forêt, — bogatyr Bova, — toute ta vie, — s'est consumée dans les combats.

S'ils ne t'ont pas vaincue, — les violents orages, — tu as été dépecée — par l'automne, noir.

Et c'est quand tu sommeillais, — quand tu étais désarmée — que les puissances ennemies — sont revenues à la charge.

De dessus tes épaules de bogatyr — elles ont fait tomber ta tête, — et sans grand effort, — au moindre souffle.

            

                                                                                           1837

 

¹ Bova Korolévitch est un personnage des contes populaires polonais importé en Russie.

 

 

 

 

Alexeï Koltsov

Les poètes russes : anthologie et notices biographiques

par Emmanuel de Saint-Albin

Savine Éditeur, 1893

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté