1 mars 2020 7 01 /03 /mars /2020 08:30

            

                               I


La clarté de ces bois en mars est irréelle,

tout est encor si frais qu'à peine insiste-t-elle.
Les oiseaux ne sont pas nombreux ; tout juste si,

très loin, où l'aubépine éclaire les taillis,

le coucou chante. On voit scintiller des fumées
qui emportent ce qu'on brûla d'une journée,

la feuille morte sert les vivantes couronnes,

et suivant la leçon des plus mauvais chemins,

sous les ronces, on rejoint le nid de l'anémone,

claire et commune comme l'étoile du matin.



                              II


Quand même je saurais le réseau de mes nerfs

aussi précaire que la toile d'araignée,

je n'en louerais pas moins ces merveilles de vert,

ces colonnes, même choisies pour la cognée,

et ces chevaux de bûcherons... Ma confiance
devrait s'étendre un jour à la hache, à l'éclair,

si la beauté de mars n'est que l'obéissance

du merle et de la violette, par temps clair.



                              III


Le dimanche peuple les bois d'enfants qui geignent,

de femmes vieillissantes ; un garçon sur deux saigne

au genou et l'on rentre avec des mouchoirs gris,

laissant de vieux papiers près de l'étang... Les cris
s'éloignent avec la lumière. Sous les charmes,
une fille retend sa jupe à chaque alarme,

l'air harassé. Toute douceur, celle de l'air
ou de l'amour, a la cruauté pour revers,

tout beau dimanche a sa rançon, comme les fêtes

ces taches sur les tables où le jour nous inquiète.



                              IV


Toute autre inquiétude est encore futile,
je ne marcherai pas longtemps dans ces forêts,
et la parole n'est ni plus ni moins utile
que ces chatons de saule en terrain de marais :

peu importe qu'ils tombent en poussière s'ils brillent,

bien d'autres marcheront dans ces bois qui mourront,

peu importe que la beauté tombe pourrie,

puisqu'elle semble en la totale soumission.

 

 

 

 

Philippe Jaccottet

Poésie 1946 - 1967

Gallimard, 2007

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté