9 septembre 2018 7 09 /09 /septembre /2018 07:10

 

Cette étrange forêt, ses ombres, ses mystères

Pourquoi les craindrais-tu, mon frère voyageur ?

Tu connais les parfums du sol et la rumeur

Du vent qui vient parfois des marais solitaires ;

 

Tu comprends le regard des bêtes à l'affût

Parmi le craquement des mourantes verdures,

Les coups de feu bruyants, les clameurs, les murmures,

Les derniers sons du cor, le retour, ce qu'il fut...

 

Ce qu'il fut au château pour la brillante escorte

Quand, avec ses cheveux si beaux, ses yeux si doux,

On découvrit dans le salon du Rendez-vous,

Au pied de son miroir, la jeune fille morte.

 

Pourquoi dans les taillis ne point perdre tes pas

Malgré l'heure tardive, ô voyageur mon frère ?

Cette étrange forêt, ses ombres, son mystère,

Cachent des souvenirs qui ne tarissent pas...

 

 

 

 

Claude Fourcade

Les plus beaux poèmes du voyage

Le Cherche Midi Éditeur, 1988

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté