22 août 2019 4 22 /08 /août /2019 13:01

 

Il n'y a pas de différence entre la texture des mots

(je dis bien des mots, et non du tissu ou du cristal)

et l'impression que la surface de certaines feuilles

laisse sur les doigts : je me réfère à des feuilles comme celles des   

platanes, des peupliers, et aussi des

cyprès. L'impression se transmet à l'âme,

ou à ceci, qui, en nous porte ce nom, et nous mène

vers un décor étrange d'idées et d'ombres où,

comme dans la caverne du philosophe, on ne voit pas la lumière

entrer : comme en songe, tout vibre dans le cœur

de l'obscurité. Alors, d'un geste brusque, j'arrache

ces feuilles. Pourtant, sur le sol, séparées de leur branche,

elles ne me disent rien, sinon que, dans le dictionnaire,

il est écrit : organe souvent en lame mince de couleur verte des plantes

à fleurs ou phanérogames...

 

 

 

 

Nuno Júdice

Un chant dans l'épaisseur du temps

suivi de Méditation sur des ruines

Traduit du portugais par Michel Chandeigne  

Gallimard, 1996

  

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté