17 juin 2018 7 17 /06 /juin /2018 09:00

 

On ne fait pas le tour de la question, comme on dirait d'un arbre, d'une chose fichée en terre qu'on abandonne au passage. C'est elle qui nous suit, nous tient par les épaules, nous courbe ou nous redresse à hauteur de l'ombre. Passé l'enfance, on fait encore semblant d'écarquiller le visage, de s'émerveiller, et l'on ne cesse de fouiller le paysage sans réponses : le soleil, les arbres centenaires, les éboulis millénaires... on voudrait que ça rime Et quand, à force de silence, le ciel nous fait honte, on baisse les yeux vers la terre, celle qui coupe la parole aux morts.

 

 

Bruno Berchoud

Comme on coupe un silence

Le dé bleu, 2000

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1227 poètes, 2762 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté