27 février 2018 2 27 /02 /février /2018 08:44

 

Ô les arbres comme une période d'agitation politique,

ne se posent pas de questions face au petit tas

de manuscrits que rien ne distingue que la technique.

 

Allons, dans le don à rebours, des chiens méchants,

des extraterrestres tireront pour moi la leçon

d'un bonheur radical et tout ce bordel de nature.

 

Pas de contradiction à soumettre aux arbres secoués,

je pourrais me contenter du martelage —

où les termes sont vagues surgit la tension primitive.

 

Oh si seulement les colloques claquaient comme le fouet,

si les boutons d'or conduisaient à l'objectivité

des boutonnières, pas au réservoir à reliques.

 

Peine perdue : l'imperfection de la pelouse sous le poirier

prend appui sur l'opposition des ronces et de la logique,

nous vivons sans repos entre thèse et synthèse.

 

 

 

 

Paol Keineg

Triste Tristan suivi de

Disglossie, j'y serre mes glosses

Éditions Apogée, 2003

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté