11 février 2018 7 11 /02 /février /2018 14:36

 

   Arbre, ma très inquiète demeure, d'aubier vêtu, je me charme à compter vos racines sans nombre ; un dieu vif y murmure et blanc y saigne.

 

   Qu'une étoile grandisse vers la mer, je vous la dédierai ; qu'un feu me prodigue à mi-voix son conseil, c'est de vous que je lui répondrai ;

 

   lié à vous, lourd et las de vous, qu'en moi se rencontrent les cris divers, les gestes secrets de animaux que je me plus à mettre au monde ;

 

   entre tous la gerboise ; entre tous ceux-là qui me surent un jour reconnaître, la très douce, pure, tremblante et fine gerboise.

 

   C'est pourquoi je parle de vous quelque mot qui me vienne aux lèvres ; et lorsque je dis Ariel, j'entends un cri d'oiseau vieux

 

 

 

 

Roger Kowalski

Un sommeil différent

Traduction par Claude Michel Cluny

Le Différence, 1992

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté