28 décembre 2017 4 28 /12 /décembre /2017 09:08

 

15 novembre au soir, on m'installe à La Roche.

On sort dîner. Quelqu'un demandant qui je suis,

je dis que je viens voir cette ville, qu'elle est

le sujet des poèmes que je veux écrire.

 

Alors, cette personne : Mais qu'espérez-vous

voir ici ? Il n'y a rien à voir à La Roche.

Tôt, le lendemain matin, à peine quittée

la Maison Gueffier pour flâner, je tombe sur

 

le séquoia.

                  Il fait peut-être six étages

de haut, juste au-delà des petites maisons

longeant la place du Théâtre, côté ouest,

dans une cour, devant des boxes pour voitures.

 

 

                                 *

 

 

Aussitôt, j'ai voulu savoir. Venu comment

et quand ? Planté par qui ? Pourquoi là ? Les nombreuses

personnes que je questionnais me disaient toutes :

Un séquoia ? Où ça ? Puis chacun s'efforçait

 

de m'aider, m'indiquant un voisin, un ouvrage,

un Service possiblement expert, un lieu

d'archives à consulter, une autorité

compétente. Bernique !

                                      J'avais assez vite

 

vu le second séquoia, dans un très ancien

jardin qu'un mur bordant la rue Genuer dérobe

aux yeux du passant, un peu avant la rue Hoche.

Je n'en ai pas découvert d'autre, mais qui sait ?

 

 

                                  *

 

 

Un mois d'automne, j'ai marché dans cette ville,

un mois de printemps aussi parmi les parfums

des fleurs. Il y avait encore plus à voir

que je n'ai pu. j'ai parlé à bien des personnes

 

de rencontre, accueilli toujours courtoisement.

Je demandais souvent qu'on m'explique une chose

qui m'intriguait. On m'en a beaucoup expliquées.

Sauf à propos des séquoias, les deux géants

 

magnifiques.

                     Si quelqu'un connaît leur histoire

assurément, quelqu'un la sait , et même si

ce n'est pas en alexandrins, je voudrais bien

                          qu'il me la dise.

 

 

 

 

 

Philippe Longchamp

La ville du jardin des latitudes

Le dé bleu, 2004

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté